AU-DELÀ ou Lady Macbeth # Théâtre

Résidence de travail 16 au 20 mai à la MC2 : Grenoble

Résidence du 31 octobre au 6 novembre au Théâtre Prémol

« Au-delà » c’est la rencontre entre deux jeunes, elle et lui.
C’est une histoire d’amour et de violence ou peut-être le portrait de la violence du manque d’amour.
Lui, personne ne peut l’approcher. Un genre d’homme qu’on ne peut pas regarder dans les yeux, un qui parle à peine qui ne sait ni lire ni écrire.
Elle, on l’envoie pour le calmer, parce qu’elle connaît ça la violence, elle la connaît pour l’avoir subi.
La rencontre aura lieu.
Mais au lieu de le calmer elle va l’entrainer, ils vont s’entrainer l’un l’autre dans un rêve destructeur où le désir de mort va les unir, va recouvrir comme un misérable manteau le désir d’amour et de reconnaissance.
C’est aussi une histoire de mots, qu’elle a et qu’il n’a pas, c’est encore un troublant portrait de femme, armée de sa défaite.
L’écriture de Catherine Benhamou, est toute d’humanité avec ses personnages pour explorer la destruction intérieure dont ils sont les objets, elle traque dans la langue les blessures, les rejets qui ont empoissonné le désir, le vivant, fermé l’accès au sensible et glissé en eux la certitude de ne pas faire partie du monde.
Elle trace dans les répliques la sève empoisonnée de la violence qui s’est emparé d’eux comme autant de malheur mais aussi comme une porte de sortie, la seule, désespérément, pour survivre à leur écrasement.
C’est l’occasion d’entrer en connaissance sensible avec le désir de mort venu recouvrir celui de vivre, et au lieu de s’en choquer, de ne faire que s’en effrayer, on est étreint par ce qui manque à ses vies. Et la folle embardée qui va être la leur, est le reflet troublant de ce manque.
Manque qui interroge sans pitié cette absence mortelle de récit commun de nos sociétés qui peut conduire à s’engouffrer dans un désir d’héroïsme pour rompre avec la honte de l’échec.

Distribution

Texte de Catherine Benhamou
(Lauréate du grand prix d’écriture dramatique 2021 pour « Romance »)
Le texte a été lauréat de l’aide à la création d’ARTCENA 2017

Mise en scène de Pascale Henry

Avec Saffiya Laabab et Brahim Koutari

production Les Voisins
coproduction Théâtre des Ilets – CDN de Montluçon – MC2: Grenoble – Théâtre Prémol Grenoble (recherche en cours) 

Compagnie en convention triennale avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Ville de Grenoble et subventionnée par le Ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes) et le Département de l’Isère. Pascale Henry est artiste associée au Théâtre des Îlets-CDN de Montluçon et au Théâtre Municipal de Grenoble

 

 

Dates à venir
Dates passées
  • le 7 novembre 2022 Théâtre Prémol Grenoble
  • le 20 mai 2022 à la MC2 : Grenoble lecture publique