Dans Le Dauphiné Libéré du 5 octobre 2017

  • “Avec une certaine noirceur et beaucoup de lumière, d’humour et de poésie, force et légèreté, les Gentils ont transmis une énergie vivifiante, matière à réfléchir et espérer.”